Partagez | 


 

 BREAK THE SILENCE ft. Ynix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité





MessageSujet: BREAK THE SILENCE ft. Ynix   Sam 12 Avr - 18:17



BREAK THE SILENCE.





« Il promène son angoisse, Il fait

semblant d'être calme. »

Le soleil avait couru son jour et, une fois de plus, il s’était effacé devant la nuit venante, la nuit rampante et ses mortels appâts qui avaient souvent été pour lui le signal. Oh, et quel signal ! Violent et alarmant, c’était une urgence nerveuse qui s’emparait de lui, courant sur son corps, le caressant de ses grandes mains légères et fines, suscitant en lui toutes sortes d’émotions alors que son cerveau, manipulé peut-être, n’en pouvait plus de ses décharges d’adrénaline qui le rendaient fou, totalement hors de contrôle. Là, dans ce monde incertain, coincé entre la réalité et le rêve, il avait couru flanc contre flanc au côté de ses frères loups. Ses poils clairs et comme évanescents s’étaient alors mêlés à ceux plus sombres des prédateurs haletants, excités par la lune pleine qui éclairait leur piste de rayons d’argents. Oh, que ces nuits avaient été bonnes ! Comment oublier ces avalanches de sensations, alors que fous, ils galopaient tous ensemble, coursant seulement des odeurs, espérant sans relâche qu’elles les mèneraient vers de vivantes proies. Qu’ils avaient été beaux, troupeau infernal qu’ils avaient formé, ensemble. Ensemble. Cette belle louve aux yeux d’or n’avait su disparaître de son cœur et, à jamais, il resterait son fils. C’était de son lait qu’il avait grandi, de ses petits qu’il avait été le frère comme le protecteur. Comment se résoudre à oublier pareille mère ? Aimante et douce, elle avait également su se montrer cruelle et féroce, lui apprenant quelles étaient les limites à ne pas franchir, lui inculquant presque malgré elle ce code d’honneur qui ne devait dès lors plus jamais le quitter. Et de cette mère féroce, qu’il en était fier ! Pourtant, il s’en était allé, jeune étalon fringant, en pleine possession de ses moyens. Un jour, sans prévenir ou presque, il avait emprunté toutes ces pistes trop bien connues, et il ne s’était plus retourné, peut-être par crainte de découvrir que les yeux de sa mère qui s’étaient posés sur lui étaient plein de larmes. Parce qu’elle l’avait vu. Elle l’avait vu et elle avait deviné, déjà, qu’il était sur le départ : les mères étaient douées pour repérer ce genre de chose. Pourtant, elle ne s’était opposée à lui, elle ne s’était lancée dans de grands discours, non. Elle avait simplement été là, ombre bienveillante encore et, les premiers jours, elle avait couru à ses côtés, l’escortant comme si elle eut été son ombre, demeurant en retrait pourtant, pour qu’il la sente mais sans la voir. Là était sans doute le plus beau cadeau qu’elle avait pu lui faire à lui, fils aimant et déchiré par cette perte.

Et cette nuit qui à chaque seconde devenait plus dense, cette nuit lui rappelait ses nombreux jours d’errance. Partout où son pied sûr s’était posé, il avait entendu la terre qui l’exhortait à continuer, comme s’il n’était pas encore arrivé. Finalement, c’était ici qu’elle l’avait guidé, lui découvrant des terres d’une rare beauté, lui offrant la possibilité de jouer avec elle, lui concédant ce lien à la fois ténu et fort, lui donnant le droit de devenir dieu ou demi-dieu. Il pouvait faire d’elle ce qu’il voulait : elle se pliait à ses volontés, sans jamais broncher. Qu’il la déchire ou la dévisage, elle obéissait, docile et servile. Pourtant, il était allé bien au-delà des frontières de ces terres, s’égarant ce soir sur celles du Royaume de l’Eau. Curieux, il s’était laissé guider par son instinct, et dans la pénombre d’une grotte humide, il avait découvert une cascade de mille beautés qui, inlassablement, se jetait dans un lac paisible et clair. De longs bancs de lucioles dansaient, se confondant par moment avec les gouttes d’eau qui, tombant de leurs inaccessibles hauteurs, se brisaient en poussière de diamants, l’éclaboussant d’autant de pierres précieuses, lui qui n’était ici le fils de personne, ou plutôt, lui qui était un de ces Ambassadeurs étrangers, au charme sincère et sauvage, à l’allure légère et dansante, au regard mystique et profond, qui aurait su en noyer plus d’un.
©N.A.S.A.


Revenir en haut Aller en bas

Ynix
Maîtresse de son élément




Messages : 966
Inscription : 11/05/2012
Age : 105
Localisation : Poitou-Charente


Informations
Relations:
Bloc note:

MessageSujet: Re: BREAK THE SILENCE ft. Ynix   Mer 30 Avr - 17:18

Excuse moi pour tout ce retard :/ ❤ 


Au petit trot, la rouanne jouait silencieusement avec la lumière de la Lune. Tandis qu'elle slalomait entre des érables au feuillage roux, Ynix prenait plaisir à éviter les faisceaux lumineux de l'astre qui arrivaient à se frayer un passage entre les branches. Parfois, elle s'arrêtait, et contemplait ce spectacle grandiose. Le jour, le Soleil perçait les nuages, et la nuit, c'était la Lune qui prenait le relais. Ils veillaient tour à tour sur le monde, comme deux amants prenant garde à la destinée de leur progéniture. Un père et une mère, destinés à ne que rarement se croiser.

L'automne commençait juste à pointer le bout de son nez, preuves en étaient le léger vent et l'orangé qui chassaient la chaleur et la verdure de la belle saison. Les poulains survivants de cette année profitaient de leur derniers mois d'amusement et de tranquillité avant d'affronter ensuite un hiver qui promettait d'être rigoureux. Il y avait eu très peu de naissances au Royaume de l'Eau. Il faut croire que les juments n'avait pas la tête à la maternité ces temps-ci. Nombre d'entre-elles s'étaient au contraire consacrées à un entraînement et à un développement de leur facultés offensives. La haine de l'Air était redevenue intense après la disparition de Keïross, et toutes et tous se préparaient à un conflit. Les dames n'étaient pas en retrait, et ce travail intensif montrait leur désir de vengeance. Les tentatives de retour au calme de la meneuse de l'Eau avaient bien souvent été vaines. Et le doute s'était petit à petit immiscé dans ses veines. Et si ... et si ... ? Elle avait toujours été d'un grand pacifisme, mais peut-être que Denmoriny était condamné au grabuge incessant. Peut-être qu'un jour, l'Air, ou un autre Royaume lancerai l'offensive, et ce jour-là venu, il faudrait répliquer. Ynix aussi, avait quelque chose à venger.

Seules ces promenades au calme l'apaisaient désormais. Le reste du temps, elle était devenue irritable et hostile, les nerfs à fleur de peau. Alors elle dégustait ces instants, chassant de son esprit le moment où le Soleil reprendrait sa place de choix dans les cieux. Les responsabilités reviendrait avec la lumière et la chaleur du jour. Elle avait maintenant rejoint le refuge, et avait fait une pause devant son ouverture obscure. Hésitant à y pénétrer, ou bien à rester à l'extérieur, ou le noir semblait bien moins dévorant, elle se balançait doucement, de droite à gauche, et de gauche à droite. Mais ce qu'elle savait de la beauté des lieux l'attira à l'intérieur, et elle laissa la caverne happer son ombre.

Le spectacle était comme dans ses souvenirs. Grandiose. Hypnotique. Les yeux de la rouanne parcouraient les parois bleutées de la caverne, sans pouvoir s'en détacher. Même après plusieurs visites, le refuge avait le don de vous surprendre encore. Il n'était pas fait pour lasser. La jument progressait à l'intérieur, portée par ses pas lents et prudents. Elle entendait déjà la petite cascade qui caractérisait l'endroit, et l'eau qui s'en écoule qui serpentait sur la pierre. Il ne faisait pas jour, et pourtant, la grotte paraissait éclairée, comme toujours. Assez du moins pour qu'une ombre se détache sur la paroi. Une autre ombre que la sienne, qui elle restait sagement derrière ses pas. Curieuse, la rouanne s'avança, pour découvrir un beau crème musclé près de l'eau. Quelque chose chez lui était attirant. Comme la toile de l'araignée pour l'abeille curieuse et naïve. Son allure lui rappelait brièvement Delomnas qui, comme lui d'après son effluve, était un bel étalon de la Terre.

Brisant le silence, elle l'interpella, un sourire aux lèvres :

- Je vois que le refuge attire même les êtres de la Terre.

Elle avait décidé d'engager la discussion en glissant subtilement une allusion au fait qu'il était étranger à ces terres. Un dissident, qui avait décidé de transgresser la dure loi des Royaumes. Sans toutefois être hostile. Au contraire, elle était plutôt cordiale vis à vis de l'inconnu. Le refuge ne la laissait pas indifférente, et elle espérait, au fond d'elle, que d'autres y étaient aussi sensibles.

La meneuse de l'Eau colla ses côtes contre la paroi bleue, sans approcher plus de l'équidé. Après tout, elle ne savait rien de lui et de ses intentions. Elle gardait pourtant une expression bienveillante et douce. Sûre d'elle, son regard ne défaillait plus. Son rang avait petit à petit finit par lui donner de l'assurance, elle qui autrefois ne faisait qu'hésiter, sans jamais rien décider. Et ici, elle se sentait bien. Comme si, de toute façon, rien de mal ne pouvait arriver dans un tel endroit. Ses naseaux se rapprochèrent des pierres sur lesquelles elle souffla doucement, les paupières closes à demi.

_________________


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité





MessageSujet: Re: BREAK THE SILENCE ft. Ynix   Dim 11 Mai - 18:22



BREAK THE SILENCE.





« Il promène son angoisse, Il fait

semblant d'être calme. »

Avec le temps, le jeune étalon avait pris l'habitude de s'enfoncer dans ses délires, de se laisser happer par la foule de sensations qu'ils lui inspiraient. Pourtant, ce soir, il n'était pas seul. Lentement mais avec une assurance certaine, une élégante rouanne s'était découverte à lui, entrant à pas de loup dans la grotte, admirant sans doute ses multiples beautés qui devaient être immuables. Et déjà, Corr était un étranger, un habitant de la Terre, un maçon de ce monde, en quelques sortes. Le percevait-elle comme une menace ? Ou l'attitude bienveillante qu'elle se donnait était véritable ? Le jeune animal à la robe crémeuse aux reflets dorés avait appris à se méfier des visages et des signes et, pour l'heure, il restait sur ses gardes, pas encore prêt à trancher.

Les mots de l'étrangère le firent sourire, et, sans attendre davantage, il enchaîna, rebondissant sur ses paroles, lui l'étrange ambassadeur qui, assurément, venait d'ailleurs. Ses accents graves étaient suaves, mais ils portaient indéniablement la marque d'un ailleurs aux charmes différents, un ailleurs où la terre avait peut-être une autre couleur, l'herbe une autre saveur. Et là-bas vivaient mes frères, et là-bas je me savais libre de courir au milieu des loups sans qu'il ne vienne à l'idée de personne de me juger. Mais ce monde ne se prolonge jusqu'à ces frontières, et me voilà mortel au milieu des mortels, fils de la Terre au milieu d'enfants de sang, fils d'une louve au milieu de proie. Les instincts, s'éveillent-ils seuls ? Ou doivent-ils être motivés ?

| Cette grotte n'est peut-être qu'une flamme incandescente qui nous attire, nous papillons dont les ailes flambent déjà sans que pourtant nous ne nous en rendions compte ...

Et lui comme elle venait de briser le silence, troublant un instant l'élégante musique de la cascade. Mais déjà, sa peau frissonnait, faisant trembler son corps musculeux alors que dansant, il s'approchait d'elle davantage, une étincelle embrasant son regard farouche. Les traits sauvages de son visage semblaient hymnes aux folies ou colères les plus vives et il étai simple de se rendre compte que cet animal vivait de passions, au jour le jour peut-être. Pourtant, oh pourtant, Corr avait pour lui cette cruelle intelligence qu'avaient les loups. Qui était-il ? Qu'attendait-il ? Qu'espérait-il ? Tout se bousculait déjà dans sa tête mais c'était sans hésiter qu'il enchaînait.

| Dansez-vous, Sirène à la robe charmante ?

Un sourire presque ravageur éclaira son visage.
©N.A.S.A.


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: BREAK THE SILENCE ft. Ynix   

Revenir en haut Aller en bas
 

BREAK THE SILENCE ft. Ynix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Connaissez-vous Prison Break ?
» .-. I break , I borrow , I live , I lose .-.
» Break It Down [Swann Neige]
» how to break a heart (avery)
» Come, Break Me Down

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Denmoriny :: Espace Hors Jeu ::  Bureau des Helpers  ::  Archives V1 ::  RP's d'Antan -