Partagez | 


 

 A cappella [PV Break]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Danaé
Voltigeuse




Messages : 775
Inscription : 07/06/2012
Age : 104


Informations
Relations:
Bloc note:

MessageSujet: A cappella [PV Break]   Lun 24 Nov - 23:03


Son trot est lent, régulier, et ses foulées, précises et cadencées. Son allure est calculée, orchestrée, et surveillée à tout instant. Ça fait partie du jeu. Il est nécessaire d'être appliquée.

La rouanne jouait silencieusement avec la lumière de la Lune. Tandis qu'elle slalomait entre de grands arbres au feuillage roux, Danaé prenait plaisir à éviter les quelques faisceaux lumineux de l'astre qui arrivaient à se frayer un passage entre les branches. Parfois, elle s'arrêtait. Une seconde. Deux peut-être. Et repartait tout aussi sec.

Le jour, le Soleil perçait les nuages, et la nuit, c'était la Lune qui prenait le relais. Ils veillaient tour à tour sur le monde, comme deux amants prenant garde à la destinée de leur progéniture. Un père et une mère, destinés à ne que rarement se croiser. Ils s'aiment, pourtant. Mais voilà. Tout comme Break et Danaé, la vie ne leur laissait que bien peu de temps ensemble. Serait-ce là le destin de tous les amants de natures contraires ? Une fatalité ?

La rouanne n'en était, dans tous les cas, pas convaincue. Chacun avait, au cours de l'année passée, eu beaucoup à faire. Un peu plus d'un an, oui, qu'ils ne s'étaient pas vus, pas même entraperçus. Il faut dire que Danaé n'avait pas pointé le bout du museau or du Royaume de l'Eau depuis des lustres. Elle n'avait, pour ainsi dire, pas vraiment aidé la chance sur ce coup-ci. Et de son coté, Break était sûrement trop sage (tout gentil :face:) pour s'aventurer en territoire interdit sans raison politique. Et comme l'Eau et le Feu n'avait que bien peu d'affaires ensemble depuis la disparition de Keïross, il n'y avait aucun motif diplomatique particulier qui aurait put provoquer sa venue.

L'automne commençait juste à pointer le bout de son nez, preuves en étaient le léger vent et l'orangé qui chassaient la chaleur et la verdure de la belle saison. Les poulains survivants de cette année profitaient de leur derniers mois d'amusement et de tranquillité avant d'affronter ensuite un hiver qui promettait d'être rigoureux. Il y avait eu très peu de naissances au Royaume de l'Eau. Il faut croire que les juments n'avait pas la tête à la maternité ces temps-ci. Nombre d'entre-elles s'étaient au contraire consacrées à un entraînement et à un développement de leur facultés offensives. Danaé avait constaté cette libération féminine avec grand intérêt. Au même titre que les mâles, les demoiselles devenaient elles aussi des soldats à part entière.

Une bonne nouvelle, en somme. Mais tout cela ne l'intéressait pas, en cet instant précis. Ce qu'elle voulait, maintenant, tout de suite, c'était le revoir. Le toucher de nouveau. Sentir son cœur palpiter dans sa poitrine, encore, encore une fois.

Il fallait forcer le hasard. C'était pour cela qu'elle s'était rendue ici, dans ce lieu précis où avait eu lieu leur première rencontre. Leur premier combat. Leur premier émoi.

Et ça paraît si niais, quand on y pense, de s'attarder à ce genre de pèlerinage. Tout à fait inhabituel pour la rouanne. Mais après tout, pourquoi pas ?

Et d'une voix claire, cristalline, la voilà qui fredonne. Un petit air simple, léger. Et, plus fort, plus fort, la voilà qui chante maintenant. Aucune autre mélodie pour ne l’accompagner que celle du vent dans les branches. A cappella.

_________________


Danou :
 

De Del' ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Break
Maître de son élément




Messages : 1148
Inscription : 23/04/2012
Age : 21


Informations
Relations:
Bloc note:

MessageSujet: Re: A cappella [PV Break]   Ven 26 Déc - 13:40


Et cette année d'absence, fut longue et lassante pour le fougueux maître et chef du royaume du feu. Il n'avait eu l'occasion de se rendre sur les terres de l'eau, et par crainte d'attiser des tensions palpables entre les royaumes, ne s'était pas mouillé (op jeu de mots). Sans maître, sans chef, Keïross ayant disparu sans laisser de trace, les membres de l'eau devaient être un peu perdus et la venue d'un maître d'un royaume voisin pourrait être pris comme un affront ou une tentative de conquête.
Mais Break recherchait seulement son amour.

Pas moyen donc, de lui rendre visite dans sa maison. Alors, entre les affaires diplomatiques et sociales, il avait longuement parcouru les terres neutres pour se changer les idées. Les terres de Denmoriny s'était vidée peu à peu, mais à présent, il lui semblait que revenait la vie. La Fissure des Royaumes, elle, était toujours béante, signe que les tensions étaient toujours présentes, même si tous les avaient un peu oublié. Break sentait qu'une guerre pouvait éclater à tout moment. Aussi prenait-il grand soin de conseiller son peuple et de le rassurer. Les membres de son royaume, même accidentellement, ne devaient pas provoquer les autres royaumes. Il en allait de la sureté de la paix sur Denmoriny.

Break, en cette journée ensoleillée d'hiver, avait ressenti le besoin de souffler un peu et de sortir des limites de son chez lui, pour venir se ressourcer dans les terres neutres, en un lieu qu'il chérissait depuis sa rencontre avec Danaé. Mais loin de lui l'idée de la croiser par tout hasard ici. La tête vide, l'esprit ailleurs, il galopait dans l'espoir de se défouler suffisamment pour être assez fatigué et passer une nuit au calme et reposante. Il avait eu très peu de moments pour lui, ces derniers temps. Paraissait-il qu'il y avait un bâtard qui rôdait sur les terres. Break n'avait pas encore eu l'occasion de le rencontrer, et le considérait comme un problème secondaire.
Un problème oui, car certains habitants du royaume du feu voyaient d'un mauvais œil les croisements entre royaumes.

L'étalon cuivré ralentit son allure et se mit à marcher, le souffle court et la robe trempée d'écume. Se défouler était pour lui un moyen de faire une pause. Quand il revenait chez lui, il était fin prêt à reprendre du service pour quelques mois, avant de ressentir de nouveau le besoin de prendre l'air et de s'échapper pour quelques heures, seul avec lui-même.
Mais aujourd'hui, quelqu'un d'autre devait être dans le coin, et assez proche de la rivière où il s'était baigné, des années plus tôt, avec sa Danaé. Lorsqu'il venait se balader par ici, il ne ratait pas l'occasion de retourner près de l'eau.
Il s'immobilisa, ses sens en alerte, alors que ses oreilles captaient le son d'une voix qui lui semblait familière. Pourtant...

Break prit le trot et se dirigea vers la source. Et si... Ce serait de la folie. Par hasard, comme cela, d'un seul coup ? Cette journée ? Ce serait de la pure folie. Mais si douce folie.
Et lorsqu'il sortit du bois pour débouler près de l'eau, il ne vit personne. Et pourtant, quelqu'un chantait. Et il savait.

Naseaux dilatés, il prit le galop et se fut une myriade de souvenirs qui revinrent à lui. Il se revoyait sur ce même chemin, aller et venir, seul puis à deux. Et alors qu'il se rapprochait du lieu de leur première rencontre, explosive, il sentait dans sa poitrine le poids de l'anxiété que l'amour des premiers jours faisait jaillir de temps à autres. Break entraperçut la silhouette brune entre les arbres. Il ne put définir les sensations qu'il ressentait en cet instant. Cela faisait si longtemps qu'il n'avait pu, simplement, poser le regard sur elle.
Il s'arrêta, nettement, dans la petite clairière où s'était déroulé leur premier jeu. Et la voici devant lui, à présent, à quelques mètres seulement.

Les mots ne lui venaient pas. Et il n'avait qu'une seule envie, à laquelle il s'abandonna avec plaisir.
Break afficha un très large sourire, ses yeux pétillant d'une joie certaine, d'avoir retrouvé, rien qu'à lui, sa Danaé.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Danaé
Voltigeuse




Messages : 775
Inscription : 07/06/2012
Age : 104


Informations
Relations:
Bloc note:

MessageSujet: Re: A cappella [PV Break]   Sam 27 Déc - 0:15


Le flot de paroles qui jusqu'ici coulait sans peine soudain s'était tarit. Parce que, devant-elle, l'impossible, l'inimaginable, s'était produit. De derrière un vieux chêne à l'écorce brune était sortie, magnifique sous les rayons de la Lune, la silhouette de l'être aimé. Les lèvres de la rouanne se mirent à trembler de peur. Pourquoi ? Elle-même ne saurait le dire. Figée dans un étrange état de stase, elle était incapable de prononcer un seul mot.

Et elle battit des paupières plusieurs fois pour être sûre de ne pas être victime d'un mirage. Mais il ne disparaissait pas, restait là et bien là. Cela faisait maintenant une bonne minute qu'ils se trouvaient l'un face à l'autre. Le regard pétillant de Break, contre celui, apeuré, de Danaé. Et si ... si sa route avait entrecoupé celle d'une autre ? Ce serait tout un monde qui s'écroulerait.

- Maître, murmura-t-elle simplement en s'inclinant bien bassement.

Elle détestait cette façon de courber l'échine devant lui. L'attitude de la fille de l'Eau empestait le mensonge et l'hypocrisie. Alors qu'elle brûlait de s'élancer auprès de lui et de coller son coeur contre le sien, la voilà réduite à l'application d'un bien triste protocole. Mais elle se devait de faire preuve de retenue.

Si beau, si doux, si lui, il était impensable qu'il ne fasse battre qu'un seul coeur. Impossible qu'elle soit la seule dame qui rougisse sur son passage. Et il en aurait rencontré une, douce, intelligente, brave et désirable, qui aurait, bien mieux que Danaé, sût convenir à son rang. Mieux encore, elle serait une fille du même Royaume, choix des plus judicieux pour un Maître. Et, parce qu'elle l'aurait bien mieux mérité que la rouanne, elle aurait conquit son coeur avec délicatesse et légèreté, et aurait cueillit son petit coquelicot de coeur avec tendresse. Alors que l'amour qu'offrait Danaé n'était fait que de pulsions violentes et de caresses malhabiles, celui de l'autre ne serait que douceur et bienveillance. Ils seraient heureux, l'un s'abreuvant du regard de l'autre. Un bel amour. Danaé en mourrait de souffrance. Mais lui le méritait. Il méritait de toucher à ce bonheur-ci, il était juste qu'il puisse atteindre un tel idéal.

C'était cette crainte, qu'il en ait trouvé une autre, qui la faisait faire preuve de tant de prudence. Ils n'avaient après tout jamais porté allégeance l'un envers l'autre. Ne s'étaient, il faut se l'avouer, jamais rien promis. Alors la rouanne n'avait pas le droit de faire preuve de jalousie. Ce serait injuste. Et Danaé aurait été folle de vouloir cet être-là, lui qui ne pouvait en avoir qu'une autre. Peut-être était-ce ainsi que les choses devaient se faire, après tout.

Et s'il était heureux alors ... alors ! plus rien d'autre n'importerait.

Elle s'était relevé avec lenteur, et fit un unique pas vers lui, hésitante. Mais impossible de se retenir plus longtemps.

- Dites-moi, je vous en prie, le vouvoiement était de mise, que vous êtes plus heureux que personne ne l'a jamais été.

Pâle, elle espérait, cette pauvre folle.

Une goutte de sueur perla entre ses naseaux. Qu'il parle, qu'elle entende sa voix parfaite, inimitable.

_________________


Danou :
 

De Del' ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Break
Maître de son élément




Messages : 1148
Inscription : 23/04/2012
Age : 21


Informations
Relations:
Bloc note:

MessageSujet: Re: A cappella [PV Break]   Sam 27 Déc - 19:04

Son attitude l'aurait, d'habitude, interrogé, laissé perplexe. Mais en cet instant, et après tout ce temps passait loin d'elle, il ne pouvait qu'admirer. Et rester muer, souriant presque bêtement. Là, juste simplement, il l'aimait. Il l'adorait. Et chaque mouvement, chaque frémissement du corps de la demoiselle, était pour lui un geste qu'elle réalisait avec tant de grâce, tant de douceur et tant de légèreté, qu'elle lui inspirait des battements de cœur affolés et des étoiles dans les yeux.

S'incliner, le vouvoyer, juste le regarder, parler, lui parler. Battre des paupières, cligner des yeux naturellement. Et juste la légère brise d'hiver qui venait faire danser ses crins.
Et là, simplement, quoi qu'elle fasse, quoi qu'elle aurait fait, il l'aurait trouvé belle. Car oui, c'était bien ce qu'il ressentait en cet instant.

Ce n'était plus la passion des premiers jours, ce n'était plus l'amour de jeunesse, indécis, impitoyable, capricieux. C'était l'amour qui vous faisait vibrer sur la durée, qui vous rappelait sans cesse à la pensée de l'être aimé. C'était l'amour brûlant avec ardeur et ténacité. Celui dont il suffisait de souffler sur les braises pour le raviver. Il ne s'agissait plus de jouer, ou de se charmer. Il ne s'agissait plus de la même séduction. Mais bien de celle qu'il fallait renouveler chaque jour, avec plus de volonté, avec plus de douceur, avec plus d'originalité. C'était la découverte d'un bonheur qui se construisait pierre par pierre, et à deux.
Ce n'était plus le même amour qui faisait tambouriner son cœur contre son poitrail musclé. Ce n'était plus la même chaleur, plus les mêmes envies. Plus les mêmes désirs. Ils avaient grandi. Il avait grandi, et avec eux, avec lui, leur passion qui s'était transformé en cette si belle chose, brillante, éblouissante.

Quelques pas, pas hésitants non, mais peut être parce qu'il pensait rêver, que le trop plein de joie lui faisait perdre l'équilibre. Quelques pas vers elle, qui le rapprochait petit à petit, de celle qu'il trouvait si magnifique en cette si belle journée d'hiver. Il s'arrêta juste devant elle, et accrocha son regard au sien. Il le trouva des plus profonds et expressifs.

- Je n'ai jamais été aussi heureux qu'en étant tombé amoureux de toi.

Et encore tombé amoureux, aujourd'hui. Avec un plaisir fou, et délicieux.
Break franchit la limite, sans aucune hésitation. Il passa son encolure autour de celle de la rouanne et resserra son étreinte.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Danaé
Voltigeuse




Messages : 775
Inscription : 07/06/2012
Age : 104


Informations
Relations:
Bloc note:

MessageSujet: Re: A cappella [PV Break]   Mer 31 Déc - 19:41


La gorge nouée, les poumons emprisonnés par sa propre anxiété, Danaé le priait - silencieusement - de bien vouloir répondre au plus vite. Qu'enfin, elle soit libérée, quels que soient les mots que prononceraient bientôt le doré. Mais c'est qu'il prenait son temps, ce voleur de cœur. Rends-le moi maintenant ! C'est à moi qu'il appartient ! aurait-elle voulut lui crier à l'étalon. Oui ! Qu'il lui rende son coeur, une bonne fois pour toutes !

Mais, sourd à ses appels, son courage refusa à ses lèvres le droit de faire entendre leurs complaintes.

Break avançait vers elle, d'un pas lent, l'air rêveur, presque béat, et la fille de l'Eau savait d'avance qu'elle allait lui appartenir de nouveau.

- Je n'ai jamais été aussi heureux qu'en étant tombé amoureux de toi.

Ses paupières tremblèrent, son souffle s'arrêta, court. Interdite, elle attendait encore, de peur qu'il ne s'agisse-là que d'une taquinerie amicale. Mais déjà, l'encolure du mâle était collée à la sienne, ses naseaux enfouis dans les crins de la rouanne.

Oh, reprends-le, je t'en supplie.

Toute son angoisse s'évanouit, et elle ferma les paupières, plongeant à son tour le museau dans la délicate crinière de l'étalon. Une intense fatigue la submergea, comme si elle avait fait le trop-plein d'émotions. C'était si brusque, comme retrouvailles. Tant d'amour après un an sans aucune caresse, son coeur n'y était pas accoutumé.

- Oh je ... Toi.

Elle ne pouvait en dire plus. Terriblement mal à l'aise, elle ne put que s'écarter de lui. Tendrement cependant, contrairement à leurs précédentes étreintes. Elle n'avait plus, avec lui en amour, cette étrange démesure qui l'animait à l'époque. N'avait plus envie de l’asticoter, de lui chercher les noises, pour qu'il soit au plus possible dégoûté d'elle. Différent, différent.

Surprise, elle reconnut un arbre, à coté duquel ils étaient passés, la première fois. Elle accourut à ses cotés, heureuse, légère, et passa les naseaux sur son écorce.

- Regarde. Ici. Tu avais donné un coup de queue là. Je crois. Je m'en souviens.

Et ses oreilles se tournèrent vers la droite.

- Et celui là.

Elle tourna la tête, pour consulter le mâle du regard. Mais une seconde, deux, et elle la tourna de nouveau. Elle ne pouvait tout simplement plus le soutenir du regard. Chaque fois qu'elle le tentait, son coeur battait fort, si fort, qu'elle croyait en mourir. Le revoir lui avait fait l'effet d'une bombe. Il lui avait manqué, tellement.


_________________


Danou :
 

De Del' ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Break
Maître de son élément




Messages : 1148
Inscription : 23/04/2012
Age : 21


Informations
Relations:
Bloc note:

MessageSujet: Re: A cappella [PV Break]   Mar 6 Jan - 13:26

Et sentir son souffle sur sa peau, et son parfum dans les naseaux. Et sentir son cœur s'affoler, et la température de son corps augmenter. Et sentir son bonheur. C'était tout ce qu'il lui fallait, ça lui suffisait. Et en échange, de ces si précieux présents, il lui donnait son amour. Autant d'amour qu'il lui était possible de lui donner, dans cet échange charnel, pourtant si simple. Et rien, il ne demandait rien en retour. Il se contenterait d'un sourire, d'un regard brillant. Il s'accoutumerait d'une boutade ou d'une pique, si c'était pour la voir heureuse. Si c'était pour la rendre heureuse.

Cela faisait si longtemps. Si longtemps qu'il attendait cet instant. Il ne désirait pas le gâcher, ni l'abîmer. C'était si précieux, si rare. C'était si bon. C'était de sa faute, aussi. C'était de sa faute. De n'être pas venu plus tôt, de n'être pas venu du tout au final, puisque c'était hasard qui avait fait les choses. Cette rencontre, il la devait au ciel, et rien qu'au ciel. Alors oui, c'était de sa faute de ne pas l'avoir provoqué plus tôt, de n'avoir rien fait, aucun effort, si ce n'est de penser à elle, pour la revoir. Et il pouvait mesurer l'ampleur des dégâts à son bonheur. Ce bonheur qu'elle ressentait, était proportionnel à tous ces longs mois passés loin de lui. Douleur, un pincement au cœur. Et pourtant, pour l'instant, il ne pouvait qu'afficher un regard amusé et attendri, lorsqu'elle s'évadait d'entre ses bras pour vagabonder dans leurs souvenirs communs.

Alors, il s'approchait à son tour, et humait l'écorce qu'elle venait de lui montrer, et déjà elle repartait, virevoltait. Elle vivait, elle exaltait de joie et de vie, de bonheur. Il la suivait simplement, et revivait avec elle ces premiers instants, cette première rencontre. Mais lassé de cette douce mélancolie, son naturel revint au galop et un sourire taquin étira ses lèvres. D'un pincement de dents sur ses fesses, d'un mouvement ample pour s'échapper à une quelconque réprimande, il prenait le galop et s'enfuyait entre les arbres, non loin d'elle cependant.

- Tu avais moins de formes à l'époque !

Le regard brillant, les naseaux dilatés, un ronflement qui s'en échappait, et l'amour qui débordait de tous les pores de sa peau.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Danaé
Voltigeuse




Messages : 775
Inscription : 07/06/2012
Age : 104


Informations
Relations:
Bloc note:

MessageSujet: Re: A cappella [PV Break]   Ven 16 Jan - 23:45


Le malotru ! Il avait osé ! Lui pincer les fesses, là, tout de suite, sans aucune retenue ni pudeur. La riposte fut immédiate : Danaé décocha une ruade qui, elle l'espérait, viendrait mettre en sérieux péril l'éclatant sourire du doré. Qu'il perde une ou deux dents au passage, peu importe, ce serait le coût de son affront. Le sort en avait pourtant décidé autrement, et elle n'abima aucune mâchoire aujourd'hui.

L'étalon avait, en effet, anticipé la réponse de la rouanne. L'ayant pris de vitesse, il s'était déjà enfui sur le coté, et galopait joyeusement maintenant. Le lâche. Elle aimait ça.

- Tu avais moins de formes à l'époque ! se moqua-il.

Haussement de sourcil. C'était tout à fait inattendu, comme toujours. Décidément, il ne cesserait jamais de la surprendre. Un bon point pour lui.

- Et toi, plus de tact.

Le sourire enjoué de la belle ne pouvait que trahir ses intentions. Elle s'inclina d'un sourire devant la répartie de Break. Elle avait envie de se prendre au jeu. Elle n'était nullement vexée par ses paroles qui, elle n'en doutait pas, n'étaient qu'une pique destinée à la faire sortir de ses gonds, mais elle avait une irrépressible envie de se laisser aller dans un scénario qu'ils imagineraient, à deux.

Elle se plongea dans son personnage. Elle serait une jeune demoiselle, faussement offusquée devant le peu de pudeur de son amant.

- N'y a-t-il donc, de nos jours, plus aucune galanterie ? Moi qui vous croyais gentleman.

Elle soupira, détournant le regard des crins blonds, si parfaits, de l'étalon. Puis, elle mima la crainte, le doute, et se mit à tourner la tête de tous cotés. Vérifiant à gauche, à droite, et où sais-je d'autre encore. Tout ceci n'était, de toute manière, qu'un élément du script. Il n'y avait, selon toute évidence, pas âme qui vive.

- Quelqu'un, peut-être, pourrais vous avoir aperçu ! Misère, je l'imagine déjà, révélant au monde entier sa découverte. Et moi, forcée de confesser ma trahison, jetant le déshonneur sur ma famille. Trahison, oui ! Une dame de haut rang, s’accoquinant avec un Royaume autre que le sien, infamie !

Regard lointain, bouche close, et perplexe. Puis elle se mit en marche, cherchant à rejoindre le doré, dissimulé par le tronc des arbres de la forêt aux milles lucioles.

- Sans oublier, bien sûr, cette autre, à qui dame votre mère vous a promis. Je la trouve bien sotte. Elle n'est pas vous.

Elle le cherchait du regard, tout en continuant à avancer, mais ne le trouvait pas. Ne sentait pas son effluve, non plus, ses narines déjà emplies de l'odeur de résine. Où donc se cachait-il ?


_________________


Danou :
 

De Del' ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Break
Maître de son élément




Messages : 1148
Inscription : 23/04/2012
Age : 21


Informations
Relations:
Bloc note:

MessageSujet: Re: A cappella [PV Break]   Mer 28 Jan - 13:21

Un sourire, et il la dévora des yeux une nouvelle fois, brillant, étincelant d'amour. Elle était la demoiselle de haut rang, princesse d'un royaume lointain. Il serait le vagabond, l'aventurier, le prince du pays voisin qui aurait dérobé le plus merveilleux trésor : son cœur.

La voilà qui le cherchait, et le voici réapparaissant à ses côtés, malicieux, taquin et charmeur, ce même sourire toujours accroché à son visage.

- Auriez-vous peur, gente dame ? Seriez-vous effrayée ? Ou bien votre orgueil compterait-il plus à vos yeux que l'amour que je vous porte... ?

Il pencha sa tête de côté, enroulant son encolure musclée, posant ses yeux dans les siens pour tenter de deviner le fil des pensées de Danaé. Et il revient à la charge, une nouvelle fois, des mots mielleux et doucereux plein la bouche, le cœur au bord des yeux. Le cœur battant, tambourinant, fou, contre sa poitrine.

- Je suis riche de vos sentiments.

Break lui décocha un sourire, puis s'échappa entre les arbres, plus loin. En se tournant vers elle, il laissa glisser ses prunelles sur sa robe rouanne et ses courbes de jeune jument adulte. Une fleur éclose, à présent, fraîche et colorée, qui sentait bon le printemps, qui sentait bon la vie. Et la seule à ses yeux qui méritait toute son attention. L'unique.
Et là, à cet instant, alors qu'il croisait de nouveau son regard, sur le moment, il explosa d'amour pour elle, et laissa s'échapper, intuitivement ces quelques mots :

- Je t'aime.

Il ne jouait plus. Il n'avait qu'à la regarder. Il ne jouait plus. Et à ce moment précis, naturellement, c'était ce qu'il ressentait pour elle. Intense, et vrai. Et ce sourire qui ne le quittait pas.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Danaé
Voltigeuse




Messages : 775
Inscription : 07/06/2012
Age : 104


Informations
Relations:
Bloc note:

MessageSujet: Re: A cappella [PV Break]   Sam 31 Jan - 19:51


Il restait totalement invisible. Elle le cherchait des yeux - lui, sa faiblesse - attentive au moindre mouvement, au moindre bruit, mais Break n'apparaissait pas. Reviens reviens ! crie son coeur. Et voilà que celui de l'aimé répond enfin :

- Auriez-vous peur, gente dame ? Seriez-vous effrayée ? Ou bien votre orgueil compterait-il plus à vos yeux que l'amour que je vous porte... ?

Ses oreilles se dressèrent vers la voix. Où ...? Là. L'étalon avait été drôle. Très drôle. Elle rit bêtement, heureuse simplement. Oh, mince. Voilà qu'elle était devenue niaise. Elle cessa aussitôt. C'était cruel de la part du doré d'avoir autant d'influence sur elle. Et agaçant. Il n'avait pas le droit de lui faire cet effet là. Pourquoi est-ce que ça arrivait ? N'avait-elle pas pris toutes les précautions nécessaires ? Faire en sorte de e pas plaire, cracher et se dé-féminiser si besoin. Et pourtant, l'amour arrivait, l'amour était là.

Elle se sentait comme sous contrat : elle n'arrivait pas à se défaire de ce qui lui tombait dessus.

Elle n'avait pas envie de signer ? Son coeur le faisait pour elle.

- Je suis riche de vos sentiments.

Son pouls s’accéléra. C'était une horreur. Arrête arrête ! supplia-t-elle. Le sourire franc de l'étalon l'accrocha, littéralement. Plus elle voulait se défaire de ses liens, plus il la gardait prisonnière. Plus elle voulait garder sa mesure, plus il l'agitait. Et le voilà qui s'enfuyait de nouveau. Elle le suivit du regard, les dents serrées. Elle ne voulait plus répondre. Ne devait pas laisser son coeur régler sa vie, à sa place. Danaé voulait rester seule maître à bord. Elle était une dame forte et indépendante. Break ne devrait pas l'avoir. Il ne l'aurait pas. Jamais.

- Je t'aime.

Mais déjà, il l'avait. A la seconde même où ses mots s'échappaient d'entre ses lèvres et perçaient la jugulaire de la rouanne, il l'avait.

Elle ne se retint plus. Comme un fou à qui l'on montre le vrai monde pour la première fois, elle s'élança vers ce monde inconnu. Ce monde qu'il était lui. Ce monde auquel elle voulait appartenir.

Elle s'était jetée si vite qu'elle ne put réprimer son élan, et son poitrail s'entrechoqua violemment contre celui du doré. La douleur ne l'effleura même pas. Emplie d'amour, elle frotta son visage contre l'encolure de Break et, emplie de haine de savoir qu'il l'avait, elle battait des sabots pour écraser les siens. D'une force qu'elle ne se connaissait pas, sa poitrine le poussait, fort, fort, pour le faire reculer et que ses antérieurs ne l’atteignent pas, jamais. Les jambes de Danaé, avides de liberté, voulaient le faire tomber sous les coups pour la libérer, alors que tout reste de son corps luttait pour résister, et ne pas l'égratigner.

Mais son désir d'affranchissement gagnait du terrain, et envahit ses poumons, avant de remonter jusqu'à sa mâchoire. Cette dernière s'ouvrit, et ses dents se posèrent contre le garrot du doré, menaçantes. "Mords" criait Liberté, et "Embrasse" criait Amour.

Danaé ne put céder ni à l'une, ni à l'autre. Elle décolla ses lèvres du doré. Et, enfin, elle était apaisée de nouveau.

- Ça me fait du mal. Ne le dis pas, murmura-t-elle.



_________________


Danou :
 

De Del' ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Break
Maître de son élément




Messages : 1148
Inscription : 23/04/2012
Age : 21


Informations
Relations:
Bloc note:

MessageSujet: Re: A cappella [PV Break]   Dim 15 Fév - 21:49

Et ces deux mots, qu'il lui avait balancé, simplement, avec toute la franchise dont il était capable, ces deux mots, elle les avait aussi chuchoté dans l'air, d'une manière qui lui était propre. La voilà prise d'une passion qu'il lui connaissait déjà, mais surprenante toujours, et alors qu'elle se jetait contre lui, son poitrail s'entrechoquant avec le sien, il relevait la tête et un fin sourire étira ses lèvres brunes.
Et la voilà qui le poussait, et la voilà qui l'embrassait, et la voilà qui le brûlait de tant d'amour, d'un amour dévorant, passionné, qui débordait de tous ses pores, qui le poussait, le poussait, le poussait, plus loin en arrière, alors que ses antérieurs battaient follement le sol devant lui. Lorsqu'il reculait un sabot, un des siens venaient vaillamment se planter là où il se trouvait l'instant précédent. Et elle le poussait, et le poussait, et le poussait.

Sa croupe rencontra le tronc d'un arbre, et il se recroquevilla quelque peu pour éviter les derniers coups portaient par les jambes de la rouanne, qui désiraient d'une façon certaine, l'écraser. Mais soudain, la voilà qui cessa ce manège et sans qu'il ne puisse rien faire, elle colla ses dents délicatement sur son garrot brun. Une légère pression de la mâchoire, lui indiquait qu'elle pouvait le mordre et le blesser, assurément, si elle le désirait. Mais il avait toute confiance en lui, et cette idée ne lui traversa même pas l'esprit.
Lui, souriait encore, touché par tant de dévouement, si soudain, jaillissant d'un côté qu'il ne lui connaissait pas et pourtant... Explosive, elle l'avait été de bien des façons, mais certainement jamais de cette manière. Ce n'était pas pour lui déplaire.

La voilà qui le relâchait, enfin, après l'avoir traîné avec tendresse et ferveur sur quelques mètres en arrière, à la rencontre de cet arbre imposant qui avait stoppé leur course passionnée.
Les quelques paroles murmurées qui s'échappèrent d'entre les lèvres duveteuses de Danaé lui pressèrent un peu le cœur, une douleur qu'il reconnaissait et qu'il pouvait nommée : déception. Une légère lueur traversa ses prunelles, si expressives, trop expressives, mais elle n'était pas assez forte, cette douleur, pour éteindre la flamme qui faisait jaillir des feux d'artifice dans ses yeux lorsqu'il les posait sur elle. Amour, amour. Et pourtant, frustration et déception, si minimes, si petites... Il les balaya d'un geste, courbant quelque peu l'échine.
Rien n'avait plus d'importance qu'elle.

Cependant, aucun mot ne sortit de sa bouche, aucune remarque, aucune réponse. Il se contenta de l'admirer, le cœur battant de cette joute qu'elle venait de lui offrir, avec toute l'adoration qu'il lui était possible de lui porter.

Il s'avança, la poussa avec tendresse, doucement, pour se dégager de son emprise et cela, sans jamais la quitter des yeux, car c'était bien trop précieux. Il s'avança encore, son corps à seulement quelques petites centimètres du sien, si petits, que ses poils frôlaient parfois ceux de Danaé, lui faisant ressentir cette tension physique, d'envie et de désir, qu'il avait si souvent ressentit auparavant pour elle, sans jamais pour autant céder à ses instincts primaires. Il la longea, et lorsqu'il dépassa sa croupe, alors seulement il s'autorisa à lâcher ses prunelles.

Le voilà qui s'évade. Le voilà, qui s'embrase, un peu de feu et beaucoup d'amour, beaucoup de sentiments, qu'il laisse s'exprimer sur son corps de bronze. Le jour est déjà beau, et l'obscurité qu'offre le bois le rend encore plus beau. La scène illumine. Il veut la rendre sublime, et graver, derrière ce visage qu'il aime tant, quelques souvenirs d'un contrat qu'il rédigeait, avec passion, et qu'il signait, avec volonté.
A sa façon, il chantait pour elle, son cœur rempli d'amour, lui faisant la cour. Il chantait pour elle, son espoir d'un amour qui durerait toujours. Il y avait seulement le crépitement des flammes, et les légers raclements de sabots contre le sol, lorsqu'il se déplaçait autour d'elle, pour elle. Il chantait pour elle, à sa façon, le cœur au bord des yeux, le cœur aux abois, courant après l'amour. Après son amour. Il chantait pour elle, le bonheur et la promesse d'une fidélité sans faille. Il chantait pour elle, leur merveilleuse histoire d'amour.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Crönn
Admin




Messages : 2239
Inscription : 17/04/2012
Age : 24


Informations
Relations:
Bloc note:

MessageSujet: Re: A cappella [PV Break]   Lun 30 Mar - 11:16

► +1 mois sans réponse, direction archives.

_________________
Quand la maladie peu à peu vous ronge... Laissez-vous aller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://denmoriny.guildjdr.com

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: A cappella [PV Break]   

Revenir en haut Aller en bas
 

A cappella [PV Break]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Connaissez-vous Prison Break ?
» .-. I break , I borrow , I live , I lose .-.
» Break It Down [Swann Neige]
» how to break a heart (avery)
» Come, Break Me Down

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Denmoriny :: Premiers pas ::  Rencontre - Gestion & Demande de Rp  ::  Rp's d'Antan V2 -